•  

    6 JOURS EN FINISTERE

    OU LE BOULEVERSEMENT D'UNE VIE

     

    Demat mes amis(es)

    Mes grandes balades dans le Finistère se terminent, je n'ai passé que quelques jours en juin et comme je n'y vis pas encore, je vous posterai de temps à autre une petite photo inédite...

    J'ai par contre pris tellement de photos que je ne peux toutes les poser sur un ni même plusieurs articles.

    j'ai donc passé quelques heures à réaliser une vidéo. cela m'a pris du temps car j'ai voulu tenter de synchroniser les images avec la musique qui est sublime. Ce n'est pas parfait, mais un bon début. j'ai glissé un poème sur la fin.

    la seule chose importante à retenir dans toute cette aventure, ce sont les paysages sublimes du Finistère et à travers mon blog , j'espère humblement vous avoir transmis cet amour inconditionnel et fou pour ce département.

    Merci à vous pour les commentaires que vous avez laissés tout au long de ces balades.

    Si vous regardez cette vidéo, n'oubliez pas de mettre le son ;) et vous pouvez mettre en grand écran

     

     

     

     

    Trugarez, kenavo

    merci, au revoir ! 


    3 commentaires
  •  

    LES ROCHERS DE SAINT GUENOLE ( 29 FINISTERE)

     

     

    Les Rochers de Saint-Guénolé

    Fabuleux remparts de pierre sur lesquels viennent se briser des vagues de plusieurs mètres de haut, les rochers de Saint-Guénolé protègent la cité portuaire des flots tumultueux de l’Atlantique.

    Témoins de sinistre mémoire de drames liés à des disparitions malheureusement tragiques, les Rochers de Saint-Guénolé sont aujourd’hui une des attractions touristiques naturelles majeures du Pays Bigouden en toutes saisons, et par n’importe quel temps.

    Par temps calme ou lors de tempêtes d’equinoxe, des visiteurs viennent y prendre des photographies toutes plus impressionnantes les unes que les autres ou y filmer la mer en furie.

    Des noms extraordinaires ont été donnés aux excavations les plus dangereuses comme Le Trou du Diable, etc…

     

    Les rochers de Saint Guénolé

     

    Nous avons visité, l'avant dernier jour de nos vacances en juin 2017, les rochers de Saint Guénolé, tout près de Penmarc'h et c'est en prenant les photos autour du phare de Penmarc'h que mon mari a aperçu au loin ces rochers, avec l'océan qui commençait à se déchaîner, c'est donc un pur hasard qui nous a menés à ce magnifique endroit, dans lequel nous sommes restés pas mal de temps pour prendre des dizaines de photos de ce spectacle incroyablement beau de ces grosses vagues qui viennent s'écraser sur ces magnifiques rochers, dressés comme une forteresse...

     

    Les rochers de Saint Guénolé

     

    C'est un spectacle envoûtant ! 

     

    Les rochers de Saint Guénolé

     

     

    Les rochers de Saint Guénolé

     

     

    Les rochers de Saint Guénolé

     

    Les rochers de Saint Guénolé

     

    Les rochers de Saint Guénolé

     

    Regardez la forme des rochers !

    sont  ce l'érosion, le temps, la pluie , le vent  qui ont façonné ces rochers de cette façon ?

    on peut le penser...

    mais j'en ai vu certains... on aurait dit carrément des personnes ou des animaux statufiés...

    la magie serait elle passée par là ???

     

    Les rochers de Saint Guénolé

     

     

    Les rochers de Saint Guénolé

     

    enfin pour terminer cette magnifique promenade, voici une vidéo, qui ne m'appartient pas, mais qui vous fait voir une vraie tempête sur ce même lieu  ;)

     

    KENAVO les amis(es)  

    Morgane ! ;)

    Noz vat !

     

     


    5 commentaires
  •  

    LE GUILVINEC

     

     

     

    BALADE DU 29 JUIN 2017

     

    Né il y a plus d’un siècle d’une petite colonie de pêcheurs, LE GUILVINEC est le premier port français de pêche artisanale. Son port et ses quais s'animent vers 16 heures, lorsque les navires reviennent de la pêche. Il est alors possible de voir les marins pêcheurs décharger le poisson frais (lottes, raies, seiches, langoustines...). Ces produits de la mer se destinent en partie aux conserveries, très répandues dans la région.

     

     Il est identifié comme « cœur de la pêche ». La pêche artisanale concerne surtout les bateaux entre 12 et 16 mètres et le patron est généralement propriétaire de son bateau.
    Il est le 3ème port français, après Boulogne-sur-Mer et Lorient, toutes pêches confondues (hauturière, côtière et petite pêche).

    La centaine de chalutiers à la coque frappée des célèbres initiales GV font du Guilvinec le premier port de pêche artisanale du pays. Le meilleur moment pour en prendre la mesure est d’assister au retour de pêche quotidien des bateaux côtiers en fin d’après-midi depuis la terrasse du port. 

     

    On sent les préparatifs s’intensifier et l’impatience monter dès 16 h 30. Les mouettes sont de plus en plus nombreuses à tournoyer, très au courant des horaires de la flotte qui ramène des tonnes de prises fraîches !

    De la grande terrasse panoramique qui surplombe le port du Guilvinec et de Treffiagat-Lechiagat, on est aux premières loges. Cela sent bon le large, la marée et, si la vue est claire, on voit à l’horizon se profiler la ribambelle d’étraves colorées. Le spectacle peut commencer !

    Frénésie et rituel

    A 17 h, le ballet des bateaux qui se relaient à quai pour décharger leur pêche les uns après les autres s’accélère. Les couleurs vives des coques, des tenues jaunes des marins, le cri des mouettes, l’agitation des curieux et des professionnels autour des caisses bleues et jaunes qui se remplissent de langoustines et de poissons brillants…

    On sent une certaine frénésie au cœur d’un rituel qui est parfaitement organisé.

    Le fruit de la pêche du jour est principalement débarqué à la criée ou il est trié, pesé et vendu aux enchères aux professionnels.

    Mais il est possible d’acheter quelques poignées de langoustines frétillantes, en direct, par-dessus la barrière qui sécurise le quai latéral (à condition d’avoir prévu un sac plastique !). On a ainsi la sensation de faire partie des « initiés » pour lesquels les différentes étapes et mouvements du spectacle qui se déroule au port n’ont pas de secret !

    L’aventure à tester… à bord

    Les plus courageux peuvent venir assister, dans les lueurs de l’aube, au départ des navires. L’ambiance est différente ; on charge l’avitaillement à bord des chalutiers qui partent parfois pour quatre jours de campagne.

    Les premiers à partir, une heure avant le lever du jour, sont les côtiers qui pêchent la matinale langoustine… L’expérience ultime est d’embarquer avec eux : n’oubliez pas de réserver, seuls un à deux privilégiés par jour peuvent monter à bord !

     

    Résultat de recherche d'images pour "GIF ANIMe bateau"  

     

    Avant d'aller assister au spectacle du retour des pêcheurs, un achat nécessaire, des cirés !

    parce que la pluie a fait son apparition , mais cela n'enlève en rien au plaisir du moment,

    nous avons pris nos photos, placés juste à coté de l'entrée d'Haliotika

    je vous laisse découvrir ce joli moment...

     

    tout d'abord le phare, et au loin, on arrive à distinguer quelques retours de bateaux, ils arrivent !

    entendez vous les mouettes ? sentez vous l'odeur de l'océan ?

     

    LE GUILVINEC

     

    LE GUILVINEC

     

    LE GUILVINEC

     

    LE GUILVINEC

     

    LE GUILVINEC

     

    LE GUILVINEC

     

    LE GUILVINEC

     

    et pour terminer cette balade, une photo aérienne du Guilvinec

     

    Image associée


    3 commentaires
  •  

    Le phare d'Eckmühl, Penmarc'h

    La pointe de Penmarc’h est un site exceptionnel où le visiteur peut découvrir le phare d’Eckmühl, l’un des 61 phares de Bretagne en activité.

    Hauteur : 65 mètres
    Nombre de marches: 307
    Portée lumineuse : 45 km
    Feu : durée de rotation de 5 secondes. Le phare fonctionne à l’électricité avec 2 lampes de haute performance de 70 watts. Depuis février 2008, les gardiens ont laissé la place à l’automatisation.
    Dates de construction : du 18 septembre 1893 au 17 octobre 1897.

     

     

    En 1890, la commission des phares et balises prévoit de construire un nouveau phare électrique pour remplacer le vieux phare. Celui-ci devait être de facture modeste et d’architecture simple. Un évènement va bouleverser les plans établis :

    Mme Adélaïde Louise Davout, Marquise de Blocqueville va faire un don de 300 000 frs. De son testament, daté du 2 février 1885, est extrait ce qui suit : « Ma première et ma plus chère volonté est qu’il soit élevé un phare sur un point dangereux des côtes de France, non miné par la mer. »… » J’aimerais que le phare d’Eckmühl fût élevé là, mais sur quelque terrain solide, granitique, car je veux que ce noble nom demeure longtemps béni. Les larmes versées par la fatalité des guerres, que je redoute et déteste plus que jamais, seront ainsi rachetées par les vies sauvées de la tempête. »

    En effet, le père de la Marquise n’est autre que le Maréchal Davout, qui a combattu au côté de Napoléon lors de la bataille d’Eggmühl, localité de Bavière (aujourd’hui dépendant de la ville de Schierling) où l’empereur remporta cinq victoires en cinq jours. Le Maréchal fit preuve de ténacité et de sens manoeuvrier, ce qui lui valut le titre de prince d’Eckmühl.

     

    UN PHARE MAJESTUEUX, DES MATÉRIAUX NOBLES…

    La tour est en kersanton . Pierre que l’on trouve dans les carrières du village du même nom, près de Brest. Celle-ci fût également utilisée pour construire le socle de la statue de la Liberté!
    L’intérieur du fut est recouvert d’opaline, pâte de verre bleutée qui coûtait déjà très cher à l’époque de la construction du phare, plus de 5 frs le mètre carré.

    Le phare s’élève à 65m au-dessus du niveau de la mer. 277 marches permettent d’accéder à un premier palier d’où part un escalier en fonte menant à la salle d’honneur. Ses 307 marches se décomposent comme suit : 5 pour le perron, 272 pour le colimaçon (cet escalier se développe en vis sur les parois de la tour), 13 pour la première rampe, 17 pour la seconde.

    Au 2ème palier se trouve une salle en boiserie où trône la statue en bronze du Prince d’Eckmühl, réduction de celle érigée à Auxerre.

    Un escalier en fonte permet d’accéder à la lanterne dont l’optique d’origine fait la fierté des gardiens. Elle comporte 2 optiques de Fresnel contenant 2 lampes de70W émettant un feu blanc toutes les 5 secondes visible jusqu’à 50 km par temps clair. Cet espace est non accessible au public.

     

    Le phare d'Eckmühl, Penmarc'h

     

    Nous voici donc arrivés en ce mois de juin 2017, à PENMARC'H

     

    le phare d'Eckmühl au loin

     

    Le phare d'Eckmühl, Penmarc'h

     

    l'océan et quelques bateaux

    Le phare d'Eckmühl, Penmarc'h

     

    l'entrée du phare d'une hauteur impressionnante d'environ 20 étages !

    Le phare d'Eckmühl, Penmarc'h

     

    Nous voyons bien le phare et l'ancien à côté, de la plage de rochers, à marée basse, un très joli point de vue

    Le phare d'Eckmühl, Penmarc'h

     

    Le temps était très nuageux, mais j'aime ces couleurs du ciel qui donnent un attrait particulier à l'océan et à tout l'environnement

    Le phare d'Eckmühl, Penmarc'h

     

    l'escalier à l'intérieur du phare

    cette photo ne m'appartient pas

    phare Eckmuhl©Le Floch

     

    et pour finir, comme d'habitude, je joins à mon article une vidéo youtube qui ne m'appartient pas,

    pour admirer la vue aérienne de ce site magnifique

     

     

    et voici une seconde vidéo, un extrait de l'émission des racines et des ailes

    qui explique de façon très intéressante ce qu'est le phare d'Eckmühl

     

     

    Voila mes amis(es), la balade se termine, j'espère que vous avez aimé,

    je vous fais un gros bisou, amicalement.


    1 commentaire
  •  Toutes mes excuses, suite à une erreur de ma part, je republie cet article,

    merci de votre compréhension

     

    LA POINTE DU VAN 

     

     

    "Située à l'extrême ouest de la commune, cette pointe n'est autre que la petite soeur de la pointe du Raz, toutes deux sont gardiennes de la baie des Trépassés. Elle a, par chance, été plus épargnée que son ainée et certains la préferent pour ce coté plus naturel, moins ravagé par les aléas du tourisme de masse.

    La roche qui la compose est plus friable que celle de la pointe du Raz. En conséquence, elle est plus vulnérable aux attaques de la mer. Elle n'a donc de pointe que le nom car, lorsqu'on s'y promène, on a souvent des difficultés à trouver l'extrémité de la pointe tant elle est évasée et tant ses avancées rocheuses sont nombreuses. C'est peut-être ce qui caractérise cette pointe, pas de direction logique, les chemins y sont nombreux et la promenade peut-être longue. Plusieurs rochers monumentaux se distinguent de la pointe, dont le fameux rocher de Morgane.

    "Le village actuel de Trouguer, au sommet des falaises de le Pointe du Van qui surplombent la Baie des Trépassés, est bâti à coté d'un vaste établissement romain dont les restes affleurent partout à la surface du sol. La culture, très intense  dans cette partie du littoral où les villages sont très peuplés, a malheureusement nivelé presque entièrement les vestiges de construction en petit appareil qui s'élevaient encore, il y a quelques dizaines d'années, à plusieurs mètres au-dessus du sol. 

    De ce camp, il restait à la fin de XVIème siècle un mur de près de 6 mètres de haut. Aujourd'hui, les vestiges qui subsistent sont enfouis à quelques centimètres sous terre et constituent encore un quadrilatère 120 mètres de long environ.

    Le rocher Morgane, et plus loin le rocher de Merlin, bien évidemment font de cet endroit  vraiment un lieu "envoûtant", dans tous les sens du terme. Porte d'un autre monde: baie des trépassés, de ceux qui passent trois fois, départ des marins pour l'océan et ses îles perdues, envol au gré du vent et du Van...

    source : http://lieuxsacres.canalblog.com/archives/saint_they___la_pointe_du_van__29_finistere_/index.html

     

     

     Voici donc les photos de ce merveilleux site

    Au loin la Chapelle Saint-They

    tout au fond le Phare de la Vieille

     

    La pointe du Van

     

     En route sur les chemins de randonnée autour du site...

     

    La pointe du Van

     

    Au loin en face, la Pointe du Raz

     

    La pointe du Van

     

    La Chapelle Saint-They

     

    La pointe du Van

     

    La pointe du Van

     

    La pointe du Van

     

    Rochers de Merlin et de Morgane

    le plus gros et le plus loin, le rocher de Merlin,

    juste à sa gauche le rocher de Morgane

     

    La pointe du Van

     

    Zoom sur le Phare de la Vieille en face de la Pointe du Raz

     

    La pointe du Van

    Voilà, cette courte balade prend fin, je suis remplie de nostalgie en postant ces photos et j'ai autant d'étoiles dans les yeux que lorsque j'y étais.

    Enfin pour terminer en beauté, je vous joins cette vidéo, qui ne m'appartient pas, vous pourrez découvrir ce que je vous ai fait voir, mais vu d'en haut avec un drone, c'est époustouflant de beauté !

    A bientôt, pour une nouvelle balade... ;)

     

     KENAVO !

    NOTE : La pointe du Van est aussi majestueuse que sa soeur la Pointe du Raz, mais moins touristique, en conséquence plus tranquille, et les parkings sont gratuits, contrairement à la Pointe du Raz qui sont relativement chers, environ 6€ les 30mn...

     

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique