•  

    Pointe du Millier

    Commune de Beuzec-Cap-Sizun / Finistère

     Je vous emmène aujourd'hui pour une nouvelle balade, afin de visiter la pointe du Millier, située entre la ville de Douardenez et la pointe du Raz que nous verrons prochainement.

    Nous avons aperçu de loin une maison isolée sur une pointe rocheuse, et pendant un moment, nous avons discuté de ce lieu atypique pour bâtir une maison et sur le coté non pratique, bien que le panorama reste éblouissant de beauté... et puis nous avons découvert qu'il s'agissait d'une " maison phare", ce qui reste aussi atypique !

    Quelques explications : 

     

     

    Le phare du Millier est une maison-phare située sur le cap Sizun à l’entrée sud de la baie de Douarnenez sur la commune de Beuzec-Cap-Sizun dans le Finistère.

    Ce bâtiment n'est pas un phare classique car il se présente sous la forme d'une tour à demi encastrée dans la maison de gardien.

    Haute de seulement 8 mètres, la maison-phare est construite sur la falaise ce qui lui permet d'atteindre une élévation de 34 mètres au-dessus de la mer.

    Electrifié en 1965, il a été automatisé en 1993.

     

     

    voici quelques photos que nous avons prises :

    Nous apercevons la maison au loin, de là à imaginer que c'est en réalité un phare !!

     

    Pointe du Millier

     

     

    En fait il faut voir la maison de l'autre coté pour nous rendre compte que c'est un phare, mais je n'ai pas de photo personnelle pour vous faire voir...

     

     

    Pointe du Millier

     

    Pointe du Millier

     

    Paysage aux alentours...

     

     

    Pointe du Millier

     

     

    La végétation que je trouve magnifique

     

     

    Pointe du Millier

     

    et là au loin nous apercevons le phare de la Vieille, que nous découvrirons lors d'une prochaine balade, ce phare se trouve juste en face de la pointe du Raz

     

    Pointe du Millier

     

    et voici une photo que j'ai empruntée pour vous faire voir l'autre coté de cette maison phare, étonnant non ?

    de jour

     

    Image associée

     

    de nuit !

     

    Résultat de recherche d'images pour "phare du millier"

     

    et pour finir en beauté cette balade, voici une vidéo qui ne m'appartient pas

    mais que j'ai trouvée magnifique

     

     

    KENAVO !!


    2 commentaires
  •  

    LA POINTE DE PEN HIR ET LES TAS DE POIS

    (Camaret sur mer / Finistère)

     

    Après le phare du petit Minou, je vous emmène faire une balade à la Pointe de Pen Hir, au bout de la presqu'île de Crozon, dans la ville de Camaret sur mer. Un site à ne surtout pas rater si vous passez par là, c'est majestueux et magnifique.

     

    clic pour voir + grand

     

    La pointe de Pen Hir

     

     

    Un peu d'histoire  

     

    la Pointe de Pen-Hir est un des sites naturels les plus grandioses de Bretagne. Elle est en particulier connue pour ses fameux Tas de Pois, six îlots rocheux qui prolongent la pointe et qui portent les noms de de Grand DahouëtPetit DahouëtPenn-Glaz (« la tête verte »), Ar Forc’h (« la fourche »), Chelott et Bern Id (« le tas de céréales »). Par beau temps le panorama est grandiose et porte sur les tous proches Cap de la Chèvre et Pointe de Dinan, mais aussi sur le Cap Sizun, la pointe du Van, la Pointe du Raz et l’île de Sein vers le sud, la pointe Saint-Mathieu, Ouessant ou Molène vers le nord.

    La partie ouest de la pointe est le royaume du minéral avec d’impressionnantes falaises rocheuses cisaillées par l’érosion, dominant la mer d’Iroise à 70 mètres de haut. Une gigantesque croix domine la mer : il s’agit de la croix de Pen-Hir, le Monument aux Bretons de la France Libre, inaugurée dans les années 1960 par le Général De Gaulle, classée monument historique en 1996. Ce monument est un hommage aux Bretons qui ont rejoint la France Libre à Londres après l’appel du 18 juin 1940 du Général De Gaulle. La partie est de la pointe, protégée des assauts de l’océan, offre des paysages plus doux de falaises couvertes de landes descendant vers la magnifique anse de Pen-Hir et la non moins magnifique Plage de Veryac’h. Un sentier côtier permet de suivre les falaises jusqu’au village de Kerloch, à la limite entre Camaret-sur-Mer et Crozon.

    source : https://www.terresceltes.net/bretagne/camaret-et-la-pointe-de-pen-hir

    La pointe de Pen HirLa pointe de Pen HirLa pointe de Pen HirLa pointe de Pen HirLa pointe de Pen HirLa pointe de Pen HirLa pointe de Pen HirLa pointe de Pen HirLa pointe de Pen HirLa pointe de Pen HirLa pointe de Pen Hir

     Nous voici donc, mon époux et moi partis en ce mardi 27 juin 2017 visiter ce site magnifique. Ce site est grandiose et nous a immédiatement subjugué par la majesté de toutes ces roches de toutes formes, taillées par le temps et l'érosion naturelle, donnant un aspect très sauvage que nous affectionnons particulièrement.

    Voici donc quelques photos que nous avons prises, certaines que j'ai du retouché pour remettre l'horizon " droit ".

    La pointe de Pen Hir

    Nous arrivons près de la pointe de Pen Hir où surgissent au loin les " tas de pois", magnifiques !

    La pointe de Pen Hir

     Je vous laisse admirer ces quelques photos et j'espère que vous serez sensible comme je l'ai été et que je le suis toujours, à la beauté de ce site incomparable...

    La pointe de Pen Hir

    La pointe de Pen Hir

     

    La pointe de Pen Hir

    La pointe de Pen Hir

    j'ajoute quelques photos prises autour du site 

    La pointe de Pen Hir

    Toutes ces pierres entassées me font penser à des personnages qui auraient été pétrifiés par un coup de baguette magique...

    La pointe de Pen Hir

    je peux vous assurer que ça fait haut !

    La pointe de Pen Hir

    Au loin nous apercevons la croix de Lorraine, érigée pour tous les Bretons qui ont péri en mer

    La pointe de Pen Hir

    La voici de face, elle est impressionnante

    La pointe de Pen Hir

    la voici de plus près, j'ai voulu faire un essai avec un petit effet surréaliste ;)

    La pointe de Pen Hir

     

    La pointe de Pen Hir

    et pour terminer ma balade, une photo que j'ai totalement retouchée

    La pointe de Pen Hir

     

    Cette balade se termine, j'espère qu'elle vous aura plu autant qu'à moi, ce sont des souvenirs que je chéris dans mon coeur, c'est cette semaine là qui a changé ma vie, je sais qu'un jour, je partirai vivre dans cette admirable région et je sais que je m'y épanouirai, car c'est un appel du coeur et de l'esprit que j'ai reçu, une vraie révélation...

    Je vous mets une petite vidéo qui vous fera voir avec plus de détails et même d'émotions

    cette vidéo ne m'appartient pas


    4 commentaires
  •  

    LE PHARE DU PETIT MINOU

    LE PHARE DU PETIT MINOU

    CLIC POUR VOIR + GRAND

     

    Me revoilà pour une nouvelle balade, cette fois au Phare du Petit Minou, que nous avons été voir au retour de notre précédente balade à la pointe Saint Mathieu.

    C'est un des plus jolis phares que j'ai vu pour l'instant et le paysage est magnifique, pas très loin de la ville de Brest.

     

    Le phare du Petit Minou se dresse sur un rocher avancé en mer sur la côte nord du goulet de Brest.

    Il se trouve en avant du fort du même nom et relié à la terre par un pont en pierre sur la commune de Plouzané.

    La tour de forme cylindrique est édifiée en pierre de taille de l'Aber-Ildut, avec une hauteur de 26 mètres du sol et de 34 mètres au dessus du niveau de la mer.

    Allumé en 1848, il est automatisé en 1989 et télécontrôlé depuis Brest.

    Le feu blanc et rouge, 2 éclats 6s, a une portée lumineuse de 19 milles nautiques (35 kilomètres environ).

    En alignement avec le phare du portzic, il indique la route à suivre pour entrer dans la rade de Brest.

    A côté du phare se trouve l'ancienne tour du sémaphore de la marine nationale. Il sera déplacé à la pointe du Portzic en 1984.

    La construction a été supervisée,ainsi que celle du Portzic, par M. Louis Plantier, Ingénieur des phares et balises du Finistère.

     un petit clic pour agrandir les photos

    LE PHARE DU PETIT MINOU  LE PHARE DU PETIT MINOU

     

    LE PHARE DU PETIT MINOU LE PHARE DU PETIT MINOU

     

    le paysage autour du phare vu du phare

     

    LE PHARE DU PETIT MINOU  LE PHARE DU PETIT MINOU

     

    LE PHARE DU PETIT MINOU  LE PHARE DU PETIT MINOU

     

    LE PHARE DU PETIT MINOU  LE PHARE DU PETIT MINOU

     

    LE PHARE DU PETIT MINOU

    Photos prises le 26 juin 2017

    et pour terminer cette balade, une vidéo du site que je n'ai pas réalisée,

    mais qui donne une vue d'ensemble magnifique. 


    5 commentaires
  •  

    Jolie balade à la pointe de Saint Mathieu

    Résultat de recherche d'images pour "pointe de saint mathieu carte"

    Voici pour nous une bonne balade d'environ 80 kms en ce lundi 26 juin 2017, départ de la presqu'île de Crozon.

     

    Cette balade commence lorsque nous passons sur le pont de Térénez,

    rappelez vous, dans la balade précédente au Ménez Hom, on le voyait au loin,

    le voici donc d'un peu plus près... il traverse l'Aulne...

    un clic sur chaque image pour les voir en plus grand

     

    La pointe Saint Mathieu (Finistère)

     

    La pointe Saint Mathieu (Finistère)

     

    l'histoire du pont

    Depuis toujours, pour les habitants de Landévennec, d'Argol, de Telgruc, de Camaret ou de Crozon, pas moyen d'échapper à la traversée de l'Aulne s'ils veulent rallier Brest ou le Faou. À moins d'effectuer un détour de près de 30 kilomètres en remontant la rivière jusqu'à Châteaulin.
    Sur l'Aulne, comme ailleurs, c'est un bac à vapeurs qui, pendant plusieurs siècles, a permis le passage.
    En 1909, la construction d'un pont suspendu, situé à 1.300 mètres en amont du bac et permettant la traversée du passage de Terenez est envidagée. Cette solution laisse, aux navires remontant l'Aulne, l'entière largeur du chenal.
    En 1914, la guerre interrompt la construction et le fonctionnement du bac. Les travaux reprennent en 1920.
    Le 13 décembre 1925, le 1er pont de Terenez ouvre à la circulation.
    Il est appuyé sur d'imposantes piles de maçonnerie de 68 mètres chacune, d'une longueur de 350 mètres à 38 mètres au-dessus du niveau de la mer. De ce fait, le pont de Térénez est alors l'un des premiers et des plus beaux ponts de France, et le plus grand d'Europe.
    Mais ce pont est atteint d'une maladie incurable, le cancer du béton.
    Sous surveillance depuis 1992, il ne pouvait être maintenu sans subir des travaux, sans la réparation indispensable des sommiers des pylônes et en supposant la bonne tenue des fondations des piles.
    En 1998, le comité de pilotage, constitué des représentants du Conseil général et des élus locaux, décide finalement la construction d'un nouvel ouvrage à côté du pont actuel.
    Les études techniques s'orientent vers un ouvrage suspendu à haubans, avec piles principales en rive et viaducs d'accès courbes pour éviter les virages en "tête d'épingle".
    L'architecte Charles Lavigne et l'ingénieur-conseil Michel Virlogeux, ont poursuivi leurs recherches et multiplié les esquisses pour parvenir à une silhouette aérienne. La route, au tracé en fer à cheval, est posée sur deux pylônes aux formes épurées, inclinés, qui marquent, comme l'ancien pont, un signal monumental dans l'axe de la vallée.
    En 2007, le relais est passé aux bureaux d'études, aux ingénieurs, techniciens et compagnons du groupe Vinci Construction. 


    Le nouveau Pont de Térénez s'est ouvert à la circulation le 17 avril 2011.
    Exceptionnel dans ses formes et ses techniques, le Pont de Térénez est un ouvrage d'art remarquable, de classe internationale.
    Premier pont courbe à haubans de France, il allie élégance et performance : sa forme aérienne et esthétique a été imaginée pour déjouer les pièges de ce site sensible et encaissé. Il détiendra le record du monde de portée pour une travée courbe, qualité qui lui permettra d'offrir des virages d'accès moins dangereux.
    le Président du Conseil général, Pierre Maille, a inauguré le pont le 16 avril 2011. La mise en service du pont permet désormais de lancer la procédure de déconstruction de l'ancien pont.

    Ce nouveau Pont de Térénez est un maillon essentiel de la liaison entre le Pays de Brest et la Presqu'île de Crozon. Chaque jour, jusqu'à 8000 véhicules empruntent cet itinéraire stratégique pour le développement économique, social et culturel de la péninsule finistérienne. La préservation et l'assurance d'une liaison efficace et sûre vers Brest sont primordiales pour ce territoire naturellement enclavé.

    Quelques chiffres-clés :
    - Premier pont courbe à haubans de France.
    - Record mondial pour une travée courbe haubanée.
    - 515 mètres de traversée de l'Aulne.
    - 99 mètres : hauteur des pylônes (environ 30 mètres de plus que ceux de l'actuel pont).
    - 12.500 m2 de béton.
    - 27.500 m2 de surface coffrée.
    - 72 paires de haubans.

    source : http://www.auray.org/villes/pont-de-terenez.php

    Vue sur l'Aulne, du belvédère ( partie de l'ancien pont)

     

    La pointe Saint Mathieu (Finistère)

     

    Petite halte le long de la route pour se restaurer,

    jolie vue sur le Fort de Bertheaume en arrière plan

    La pointe Saint Mathieu (Finistère)

    Arrivée à Saint Mathieu, petite balade autour de la pointe pour admirer les paysages

    La pointe Saint Mathieu (Finistère)  La pointe Saint Mathieu (Finistère)

    La pointe Saint Mathieu (Finistère)   La pointe Saint Mathieu (Finistère)

    il  y a beaucoup de chemins pédestres tout autour du site

    Voici le phare de la Pointe Saint Mathieu

    La pointe Saint Mathieu (Finistère)  La pointe Saint Mathieu (Finistère)

     

    La pointe Saint Mathieu (Finistère)  La pointe Saint Mathieu (Finistère)

     

    La pointe Saint Mathieu (Finistère)

    Le phare de Saint-Mathieu est situé sur la pointe qui porte son nom. Ce "bout de terre", le plus à l'ouest de France, est une des plus impressionnantes pointes bretonnes car l'océan Atlantique y occupe les trois-quarts de l'horizon. Saint-Mathieu, qui était au XIVème siècle une ville importante, n'est plus aujourd'hui qu'un village célèbre pour les ruines de son église abbatiale et son phare de 58 m..

    Une légende bretonne
    Au coeur du Pays d'Iroise, subsistent les ruines d'un monastère qui possède comme relique la tête de Saint Mathieu... L'histoire commence au VIème siècle lorsque des marins bretons partent en Ethiopie pour faire du commerce et qu'ils y découvrent les reliques de Saint Mathieu. Après de longs jours en mer, alors qu'ils se trouvent aux abords de la Pointe Saint-Mathieu, un vent violent déclenche une tempête. Effrayés, les marins invoquent Saint-Mathieu pour les sauver. On dit qu'alors le roc se fendit en deux, ouvrant un passage qui permit aux marins de rentrer sains et saufs au port du Conquet. En signe de reconnaissance, ils déposèrent le crâne de Saint-Mathieu sur la pointe la plus proche de l'incident et Saint-Tanguy y fonda un monastère. Les reliques furent d'abord conservées dans ce monastère bénédictin puis dans l'abbaye des XIIème et XVIème siècles. Même si la relique de l'évangéliste a disparu depuis longtemps, le lieu se souvient encore de son passage.

    Des lampions au feu électrifié 
    Surnommée "la proue de l'Ancien Monde", la Pointe Saint-Mathieu est chargée d'histoire. Le phare date de 1835, aux côtés des ruines de l'abbaye construite entre 1150 et 1250. Mais déjà en 1692, trois rangées de lampions superposées dans une lanterne furent intallées au sommet de la tour de l'abbaye. Puis en 1740, les bateaux se repéraient grâce à un feu à 60 réverbères dans une lanterne vitrée. Il faudra attendre le mois de février 1821 pour que le feu à huit réflecteurs tournants Bordier-Marcet entre en service. Le 15 juin 1835, la construction du phare est achevée pour remplacer l'ancienne tour à feu attenante à l'abbaye. A cette époque, des logements pour les gardiens furent construits. En 1931, le feu est électrifié, ce qui améliora les conditions de vie des "vigiles des mers". En juin 1963, la tour est peinte en rouge et blanc et marquée de l'inscription "Saint-Mathieu".

     

    Et voici l'abbaye Saint Mathieu de Fine Terre jouxtant le phare.

    Nous n'avons pu visiter cette abbaye en cours de rénovation.

    à coté la chapelle Notre-Dame des grâces

     

    La pointe Saint Mathieu (Finistère)  La pointe Saint Mathieu (Finistère)

    La pointe Saint Mathieu (Finistère)  La pointe Saint Mathieu (Finistère)

     

     

    « C'est la limite extrême, la pointe, la proue de l'ancien monde. Là, les deux ennemis sont en face : La terre et la mer, l'homme et la nature. Il faut la voir quand elle s'émeut, la furieuse, quelles monstrueuses vagues elle entasse à la pointe Saint Mathieu, à cinquante, à soixante, à quatre-vingts pieds ; l'écume vole jusqu'à l'église ou les mères et les sœurs sont en prières. Et même dans les moments de trêve, quand l'océan se tait, qui a parcouru cette côte funèbre sans dire ou sentir en soi : Tristes usque ad mortem ! »

     

    Cénatophe de Saint Mathieu

    mémorial national des marins disparus

    La pointe Saint Mathieu (Finistère)

     

    Visite virtuelle du cénatophe, attendre le chargement

    http://auxmarins.net/images/documents/Visite_Virtuelle/marins.html

     

    à proximité du cénatophe

    La pointe Saint Mathieu (Finistère)

    La pointe Saint Mathieu (Finistère)

    La pointe Saint Mathieu (Finistère)

     

    et encore quelques photos prises le long de la pointe

    avec cette surprenante sensation de se sentir au bout du monde

     Pointe Saint Mathieu (29)

     Pointe Saint Mathieu (29)

     Pointe Saint Mathieu (29)

     Pointe Saint Mathieu (29)

    et enfin, pour résumer toute cette balade, une petite vidéo qui révèle un peu plus la magnificence des ces paysages porteurs d'histoire

     

    à très bientôt, pour une nouvelle promenade, kenavo !

     

     

     

      

     

     

     


    7 commentaires
  •  

     

    Petite balade au Menez-Hom

    Le sommet du Ménez-Hom culmine à 330 mètres. Nous sommes dans le Massif Armoricain.

    De cette montagne aride où presque rien ne pousse hormis cailloux, bruyères et ajoncs, la vue est exceptionnelle.

     

    Ce site remarquable se trouve dans le Finistère, tout près de la presqu'île de Crozon.

    sur la route pour aller au Menez-Hom

    en arrière plan, la mer sur la commune de Saint Nic et la plage de Pentrez

    Vous pouvez cliquer gauche sur toutes les photos pour les voir en grand format ;)

    Le Menez-Hom

     

    photo panoramique prise au sommet du Menez-Hom

     

    Le Menez-Hom

     

    Le Menez-Hom

    au loin sur la gauche, un petit aperçu de la rade de Brest,

    la rivière au fond, c'est l'Aulne, et le grand pont blanc, c'est le pont de Térennez

    nous aurons le plaisir de le découvrir plus tard lors d'une autre balade ;)

    Le Menez-Hom

     

     

    en tournant la tête de l'autre coté, on découvre au loin la baie de Douardenez

     

    Le Menez-Hom

     petit zoom sur le clocher d'une église au fin fond de la campagne bretonne

    Le Menez-Hom

     

    à très bientôt pour une nouvelle balade en Finistère ;)

    ♥ Morgane ♥ 


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique